Le Supercoin

Bière artisanale et pop culture

Tag Archive: Paris
  1. La traversée de Paris

    Leave a Comment

    Blondes, rouges, triple brunes IPA, Cowboy & indien pale ales, petites 33, grandes 75… Plus de 80 Kg de plantes fermentées ont débarqué à Paname depuis le Cantal. Échappées d’une dégustation rue Quincampoix, elles ont remonté le boulevard Sébastopol, Magenta, se sont péniblement coulées à travers un Barbès-bazar du samedi après-midi pour enfin aboutir dans la rue Ordener et la suivre jusqu’à la cave du Supercoin.
    Elles nous auront donné du mal celles-là, mais comme vous le constaterez bientôt, elles le valent bien.

  2. Le Supercoin cherche son nid

    4 Comments

    Cher lecteur, permets moi aujourd’hui de te parler tel un vieux jars à son arrière petit caneton. Je vais te transmettre un secret : trouver un super coin n’est pas facile, oh non… Mais c’est vachement excitant.

    Professionnels du bar ou de la création d’entreprise, tous nous avaient prévenus : faut compter six mois minimum pour trouver l’emplacement, sachant que sur lui reposera l’Avenir (à 82,567% d’après un sondage ePop-Coincoin 2011).

    Voilà bientôt quatre mois que nous prospectons dans ce monde étrange qu’est le business local, que nous vivons chaque semaine des coups de cœur, des coups de sang et des douches froides, et que nous tirons des plans sur la comète, ou plutôt tel ou tel coin de la ville, entre tel et tel murs. Car non seulement nous ne sommes que de modestes palmipèdes parmi les requins, mais en plus nos exigences ont une relation légèrement déviante avec notre compte en banque.

    Cher lecteur, tu as sûrement vu de quoi retourne notre projet et compris qu’il nécessite un minimum de place et un maximum de précautions vis à vis des nuisances sonores, un pavé sacrément plombant dans la mare. Sache simplement que notre principal atout pour la recherche d’emplacement à Paris est l’envie de créer un lieu où nous irions nous-mêmes : simple, convivial et ancré dans un quartier populaire.

    C’est ainsi que trois mois après avoir déposé une candidature nous sommes telles des patelles, accrochés  à l’un de nos premiers rêves : un bout de rocher dans les mers chaudes et vives de la mairie du 10è arrondissement de Paris.De dehors ça donne ça
    Outre l’endroit
    (M° Strasbourg Saint-Denis pour toi lecteur parigot), le bâtiment est tout beau tout frais tout neuf, tout de béton brut, de verre et de métal tel que l’a conçu l’architecte Frédéric Schlachet.
    Et si au départ nous étions surpris par cette construction ultra-moderne pour ce quartier ancien, plus on l’a étudié, plus on a traîné dans le coin et plus on l’a aimé, plus notre envie d’investir les lieux a grandi.

    Enfin restons calmes nous a dit le bailleur, la concurrence pour ce local est farouche, notamment parce que très peu de locaux de la ville sont adaptés pour accueillir un bar ou un resto. Qu’importe, nous l’avons visité cette semaine, et déclarons en exclusivité pour toi lecteur que nous maintenons notre candidature palmée contre vents et marées.
    Certes, notre porte-feuille rivalise difficilement avec celui des nombreux candidats du « milieu » qui se joueront facilement des nombreuses contraintes physiques des lieux. Car le local est vaste et tout doit y être fait, du raccordement électrique à la plomberie, des murs au sol et au plafond en passant par l’escalier sans garde-corps à ce jour.
    Qu’importe, nous sommes des canards sauvages, nous rêvons, nous planons, mais nous avons un but et restons plus déterminés que jamais.

    Concernant ce local là, la décision tombe d’ici la fin du mois. Alors en attendant, tu imagines bien, jeune canard, que ton papy ne mets pas tous ses oeufs dans le même nid. Autrement dit, on continue à prospecter et on te tient au courant.

  3. La bière

    5 Comments

    Lecteurs sagaces,
    vous n’aurez pas manqué de remarquer la petite chopine dans laquelle barbote un caneton rose en haut à gauche. Les autres auront simplement vu les petits signes noirs qui forment des mots par paquets ça et là.

    Or, lecteurs férus de statistiques, l’un de ces mots revient souvent : la bière.
    Oui, le Supercoin va parler de bière, mais dès que l’occasion lui en sera donnée, il va aussi la vendre !

    Non pas que la bière lambda nous débecte – certains parmi les cointeurs ne jurent même que par la pils (1), cette petite blonde fraîche et sympa la plus répandue du monde – mais dans ce bistrot, nous avions envie de vous proposer autre chose, et notamment des choses difficiles à trouver à proximité : de la bière artisanale made in France ; voire des choses impossibles à trouver à Paris à ce jour : de la bière artisanale française à la pression.

    Cela veut-il dire qu’il n’y aura pas de bières en bouteille ?  Si.
    Plein ? Non. Essayons de privilégier la qualité à la quantité
    Cela veut-il dire qu’il y en aura pour tous les goûts ? Nous l’espérons… En tous cas, vous retrouverez une pils(1) pas chère, et un petit panel de bières artisanales point trop onéreuses sélectionnées avec zèle par notre équipe(2). Un roulement saisonnier permettra aussi de faire des découvertes, et pourquoi pas, rêvons un peu, des rencontres avec les brasseurs.
    En attendant, l’équipe s’est penchée sur ces bières étranges et enivrantes qui composeront (ou pas) la carte du bistrot, en menant les harassantes, les fastidieuses, les pour ainsi dire sacerdotales… séances de dégustation.

    ***

    À venir, on supercoin.net…

    La Bière / S1E01 : La traite des blanches
    La Bière / S1E02 : Blondes on blondes
    La Bière / S1E03 : Blondhoublonnées
    La Bière / S1E04 : Viens donc faire un tour à l’ambrée
    La Bière / S1E05 : B.Brunes

    ***

    1. Si comme moi vous avez longtemps cru que la pils ou pilsner était une appellation allemande ou un groupe d’electronica frenchy, il est temps d’apprendre que l’appellation est devenue un ensemble de bières parmi celles « à fermentation basse » (depuis plus d’un siècle à vrai dire).
    Pour les reconnaître, c’est facile : elles sont blondes et peu alcoolisées, à l’amertume légère et servies fraîches dans quasiment tous les pays qui brassent et qui boivent de par le vaste monde. A moins que ce ne soit une autre lager… Et dans ce cas il va falloir suivre les notes de bas de page des prochains épisodes.

    2 . Oui, le Supercoin c’est aussi une équipe dévouée, qui a le sens du sacrifice.