Bière Artisanale et Pop Culture
17 rue Boinod 75018 Paris

Accès métro

12 4 Marcadet-Poissonniers

4 Simplon

Horaires d'ouverture

Du Mardi au Samedi17h-02h
Le Dimanche17h-24h

Follow Coin! Facebook Twitter RSS

Le Super Blog

  • Un an – le bilan

    Publié le lundi 8 avril 2013 7:49

    Record de trinquage, record de quizz-sédition, record de quizz-répression, record de verres cassés, record de bisous…
    Bref, une belle fête de 1er-anniversaire. Merci à tous.













  • Moins de tartines, plus de rouflaquettes

    Publié le jeudi 19 juillet 2012 14:09

    Du 26 au 31 juillet, votre dévouée s’en va siffler du marsala et vous laisse en charmante compagnie avec Philiiiiiiipe et Monsieur François.

    Les horaires changeront un chouïa, disons qu’avant 17h ce sera fermé. Le menu changera aussi un chouïa, c’est à dire qu’il n’y aura que des ardoises fromage ou charcute, des planches mixtes et nos amies les cahuètes.

    Il se peut aussi que la programmation musicale change, à savoir moins de Fugazi  et plus d’Oasis. Mais n’ayez crainte, Monsieur François continuera à saupoudrer le tout d’un peu de musique de zinzin.

    Enfin bref, il ne vous reste que quelques jours pour le dernier cheesecake maison avant le mois d’août.

     

  • Au fait

    Publié le lundi 7 mai 2012 15:47

    Photo des copines en action dans le bar sans relation directe avec le message mais qu'est bien chouette n'empêche.

    On est ouvert !

    (mais pas demain)

    D’ailleurs, va falloir s’y faire, on va fermer une fois par semaine histoire de pas devenir tout rabougri dès la 1ère année, et ça tombera le lundi – sauf exception donc.

    Alors récapitulons :

    Mardi 11h / minuit
    Mercredi 11h / minuit
    Jeudi 11h / 2h
    Vendredi pareil
    Samedi pas mieux
    Dimanche 16h / minuit

    Ah pis sinon y a le camarade Pyduc qui nous a fait de chouettes photos.

  • En direct des fourneaux du Supercoin

    Publié le jeudi 26 avril 2012 15:36


    Le moelleux au chocolat : un grand classique néanmoins fait avec dix doigts palmés et beaucoup d’amour (1)


    Sorte de cheesecake aux speculoos néanmoins fait avec du mascarpone et de la praline (2)

    ***

    (1) 3,5€ pièce. Avec une petite brune sur lie de chez Saint-Rieul… Le goûter des champions !
    (2) 3,5€ pièce. Avec une petite rouge de chez Fleurac… Le régime belgo-auvergnat qui vaut son pesant de saveurs.

    Bon, sinon je coupe le fromage de brebis super fin aussi et c’est pas dégueu.

    J’dis ça, j’dis rien hein.

  • Vous n’aurez pas la tête du client

    Publié le mardi 10 avril 2012 6:23

    … mais voilà celle du bistrot.

  • Coin is reloaded

    Publié le mercredi 28 mars 2012 14:38

    +

    +

    X

    =

    COIN RELOADED !

    Rendez-vous au Supercoin, 3 rue Baudelique – Paris 18, le samedi 7 avril 2012 à partir de 20h (1)

    Métro Simplon ou Jules Joffrin ou Marcadet Poissonniers

    ***

    (1) Séance de rattrapage le samedi 14 avril (2) pour les petits lapins de Pâques avec DJ Raph, le canard lo-fi.

    (2) Séance de rattrapage pour tous les autres, tous les jours à partir  d’avril 2012.

  • L’actualité du Supercoin

    Publié le mercredi 14 mars 2012 23:36

    Le castor, le diable, le canard.

     

  • Me voilà,

    Publié le lundi 27 février 2012 11:51

     

     

    Enfin c’est pas tout ça les amis, mais on m’attend au tribunal du commerce là… Je vous en dit plus la prochaine fois. On s’appelle, on se fait une mousse !

  • Le Supercoin cherche son nid

    Publié le jeudi 19 janvier 2012 12:47

    Cher lecteur, permets moi aujourd’hui de te parler tel un vieux jars à son arrière petit caneton. Je vais te transmettre un secret : trouver un super coin n’est pas facile, oh non… Mais c’est vachement excitant.

    Professionnels du bar ou de la création d’entreprise, tous nous avaient prévenus : faut compter six mois minimum pour trouver l’emplacement, sachant que sur lui reposera l’Avenir (à 82,567% d’après un sondage ePop-Coincoin 2011).

    Voilà bientôt quatre mois que nous prospectons dans ce monde étrange qu’est le business local, que nous vivons chaque semaine des coups de cœur, des coups de sang et des douches froides, et que nous tirons des plans sur la comète, ou plutôt tel ou tel coin de la ville, entre tel et tel murs. Car non seulement nous ne sommes que de modestes palmipèdes parmi les requins, mais en plus nos exigences ont une relation légèrement déviante avec notre compte en banque.

    Cher lecteur, tu as sûrement vu de quoi retourne notre projet et compris qu’il nécessite un minimum de place et un maximum de précautions vis à vis des nuisances sonores, un pavé sacrément plombant dans la mare. Sache simplement que notre principal atout pour la recherche d’emplacement à Paris est l’envie de créer un lieu où nous irions nous-mêmes : simple, convivial et ancré dans un quartier populaire.

    C’est ainsi que trois mois après avoir déposé une candidature nous sommes telles des patelles, accrochés  à l’un de nos premiers rêves : un bout de rocher dans les mers chaudes et vives de la mairie du 10è arrondissement de Paris.De dehors ça donne ça
    Outre l’endroit
    (M° Strasbourg Saint-Denis pour toi lecteur parigot), le bâtiment est tout beau tout frais tout neuf, tout de béton brut, de verre et de métal tel que l’a conçu l’architecte Frédéric Schlachet.
    Et si au départ nous étions surpris par cette construction ultra-moderne pour ce quartier ancien, plus on l’a étudié, plus on a traîné dans le coin et plus on l’a aimé, plus notre envie d’investir les lieux a grandi.

    Enfin restons calmes nous a dit le bailleur, la concurrence pour ce local est farouche, notamment parce que très peu de locaux de la ville sont adaptés pour accueillir un bar ou un resto. Qu’importe, nous l’avons visité cette semaine, et déclarons en exclusivité pour toi lecteur que nous maintenons notre candidature palmée contre vents et marées.
    Certes, notre porte-feuille rivalise difficilement avec celui des nombreux candidats du « milieu » qui se joueront facilement des nombreuses contraintes physiques des lieux. Car le local est vaste et tout doit y être fait, du raccordement électrique à la plomberie, des murs au sol et au plafond en passant par l’escalier sans garde-corps à ce jour.
    Qu’importe, nous sommes des canards sauvages, nous rêvons, nous planons, mais nous avons un but et restons plus déterminés que jamais.

    Concernant ce local là, la décision tombe d’ici la fin du mois. Alors en attendant, tu imagines bien, jeune canard, que ton papy ne mets pas tous ses oeufs dans le même nid. Autrement dit, on continue à prospecter et on te tient au courant.

Super Agenda