Bière Artisanale et Pop Culture
17 rue Boinod 75018 Paris

Accès métro

12 4 Marcadet-Poissonniers

4 Simplon

Horaires d'ouverture

Du Mardi au Samedi17h-02h
Le Dimanche17h-24h

Follow Coin! Facebook Twitter RSS

Le Super Blog

  • Voilà l’été

    Publié le samedi 12 juillet 2014 15:38

    consolation

     

    Rêves d’Étoiles – Brasserie Bendorf (Alsace) – 7°
    Brune super houblonnée, nez moka fruité, ronde en bouche avec une finale très amère, un peu cuir et pétroleuse.
    Black IPA – 4€ les 33cl / 9€ les 75cl

    Nouveaux Mondes – Brasserie du Mont Salève (Rhône-Alpes) – 8°
    Nez acidulé fruits de la passion / ananas, arômes qui persistent en bouche avec une belle amertume, légèrement torréfiée. Le tout assez doux et super équilibré, mais costaud. Méfiance.
    Double IPA – 4€ les 33cl 

    Triple hot – Brasserie des Garrigues (Gard) – 5,7°
    Blonde au nez gingembre, pas sucrée mais au côté un peu bonbon, avec une petite amertume et une finale poivrée.
    Blonde aromatisée – 4€ les 33cl

  • Temps contrasté sur le sud sud-ouest de la rue Baudelique

    Publié le jeudi 28 mars 2013 16:17

     

    C’est l’printemps !

    Les Québécoises – Brasserie Thiriez (Nord-Pas-de-Calais) – 5,5°
    Le malt d’orge rencontre le froment pour une bière blonde qui tire sacrément vers la blanche. Peu amère, délicatement fleurie et légèrement épicée.

    Weizen – Brasserie du Mont Salève (Rhône-Alpes) – 6°
    De couleur ambrée, cette bière au malt de blé a un corps léger, une belle amertume, des arômes acidulés et herbeux.

    Volcelest de Printemps –  Brasserie de la Vallée de Chevreuse (Île-de-France) – 4,7°
    Pale ale très légère, aux arômes subtils de coriandre, d’agrumes et de cardamome.

    Mais l’hiver n’est pas fini…

    Fièvre de cacao – Brasserie Thiriez – 6,5°
    Nez mi-chocolat mi-pruneau, cette brune plutôt douce finit sur des arômes à la fois amers et veloutés de cacao torréfié.

    Tzarine – Brasserie du Mont Salève – 9°
    Un nez puissant pour cet imperial stout aux notes de chocolat noir et une texture crémeuse au goût moka qui finit sur une amertume fumée et torréfiée.

    Avis aux amateurs, nous avons évidemment entré d’autres Mont Salève, dont la Sorachi Ace Bitter et l’Amiral Benson (l’une de mes chouchoutes, mais les clients ne m’en laissent pas beaucoup) ; et d’autres qui vont rester en cave pour l’instant (vengeance !).

  • Noël au Supercoin

    Publié le mardi 18 décembre 2012 15:10

    Pas de sapin, pas de boules, pas de bougies, pas de crèche vivante ni de vieux barbu rougeaud : l’esprit de Noël va briller dans les verres.

    Notre sélection, à découvrir dès ce soir :

    La bière de Noël de chez Thiriez, une ambrée douce mais costaude aux arômes finement torréfiés.
    La bière d’hiver de chez Saint-Rieul, malt caramel, épices, écorces d’orange.
    L’An Que Ven de L’Agrivoise, ambrée foncée bien houblonnée
    L’Hivernale de la brasserie des Garrigues, caramel-bonbon torréfié et amer.
    La bière de Noël de brasserie de la Vallée de Chevreuse, douce avec une petite touche de coriandre et d’écorce d’orange.
    La bière de Noël de la brasserie de Fleurac, ambrée triple au gingembre confit.

    Vous les trouverez peut-être encore à votre retour, mais si vous avez choisi de rester au calme à Paname, sachez qu’on reste ouverts pendant les fêtes.
    En dehors des jours habituellement fermés : le lundi. Pas de réveillon au bar donc. Puis on se prendra tout de même un repos les midis (ouverture à 17H du 25 au 29) et mardi 1er
    toute la journée, mais si vous n’en pouvez plus du Sauternes et des chants liquoreux, nous serons au rendez-vous avec de la bière rock and roll et de la musique alcoolisée.

  • Franche Connection

    Publié le jeudi 8 novembre 2012 16:10

    Là où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi.

    Quel beau pays tout de même hein… Et vous n’avez encore rien bu !
    Pour y remédier, chers lecteurs et néanmoins clients, le Supercoin vous invite à une saison franc-comtoise. Deux mois pour goûter des bières de la région, et même du vin et toutes les bonnes choses à manger qui vont avec (et même le digeo, du Pontarlier pour être précis).

    Deux évènements vont jalonner cette saison :
    L’inauguration avec les super brasseurs de La Franche, du Pintadier et de la Rebelle le vendredi 23 novembre à partir de 20H. La Franche profonde, la brune du Pintadier et l’ambrée de la Rebelle seront à la pression pour l’occasion. Pour combien de temps, difficile à dire, il se peut que la soif emporte les participants à cette soirée spéciale jusqu’au bout des fûts.
    Mais pas d’inquiétude, les bouteilles vous attendent.
    Puis nous clôturerons par une morbiflette géante, le mercredi 23 janvier, à partir de 20h également. Le nom est effrayant mais il s’agit surtout de s’emplir de morbier, de patates et de lardons et d’arroser le tout d’une bonne dose de malt et de houblon fermentés.

    A la carte durant ces deux mois :

    BRASSERIE LA FRANCHE :
    Franche profonde, Franche d’en bas, Franche Ipâne, Franche de vie, Franche Galle, la nouvelle blonde IPA à 7° et de la Fausse blonde (au vin jaune)

    BRASSERIE DU PINTADIER :
    Brune, ambrée, blonde et blonde triple

    BRASSERIE LA REBELLE :
    Ambrée, blonde, brune et blanche.

    Vins du Jura : Savagnin et Trousseau, de chez Raphaël Fumey et Adeline Chatelain

    Pontarlier de la distillerie Pierre Guy

    Mais aussi :
    Planchettes apéro avec de la saucisse de morteau, de la cancoillotte et du comté affiné
    Fondues du Mont d’or
    Tartines comtoises au four

  • Garrigues en bouteille et crâne pourri en pression

    Publié le jeudi 1 novembre 2012 22:12

    Frigos trop petits, trois tireuses seulement… Oui, client amateur de bière, tu nous entends souvent maugréer et tu regimbes quand on a plus telle ou telle. Mais avoue qu’il est toujours chouette de redécouvrir des choses, voire découvrir des nouveautés au gré des saisons plutôt que d’avoir un catalogue devant le pif.
    Et donc, revoilà la brasserie des Garrigues au Supercoin !
    Dans les déjà bues : la Belle en goguette et la Nuit de goguette. Et pour les nouveautés, la Ribouldingue aux plantes des garrigues et la Frappadingue, une IPA qui porte bien son nom.

    Côté tireuse, la Rotten Sküll de la brasserie de la Vallée de Chevreuse a remplacé la blanche Franche Galle et franchement c’est le temps idéal pour la boire, douce sans trop, bien amère, légèrement épicée. Elle titre à 8,5° et ça réchauffe l’âme et le corps.
    Le désormais célèbre Agent Provocateur sera aussi remplacé quelques temps par la Psychedelia, la dernière de Craig Allan, plus légère mais tout aussi houblonnée.

  • Dans la cave du Supercoin

    Publié le jeudi 9 août 2012 13:46

    Un arrivage de l’excellente brasserie du Mont Salève.

    La blanche, la blonde, le stout : des classiques vachement bien faits.

    L’Amiral Benson, l’IPA : bien houblonnées mais équilibrées.

    La Tourbée : comme son nom l’indique.

    La Sorachi Ace Bitter et la Mozaïc Black Bitter : deux « single hop » (un seul type de houblon pour des arômes surprenants) à découvrir absolument.

  • La Franche Galle est de retour !

    Publié le samedi 21 juillet 2012 16:37

    Cette fois c’est bien l’été, la voici la voilà la blanche des joyeux drilles de la Franche.

    Acidulée, désaltérante, on sent l’agrume bien sûr et la banane un peu aussi. Une bonne bière artisanale française, légère mais longue en bouche, amère juste ce qu’il faut pour 5°5, pas plus. A (re)découvrir à la pression pour la modique somme de 2,5€ de 18h à 21h, puis 3,5€ comme d’habitude.

    Bon on a aussi pas mal de ses soeurettes évidemment, en 75cl (la Franche Profonde, la Franche de vie, la Franche Ipâne et l’Ambrée de printemps).

  • En direct des fourneaux du Supercoin

    Publié le jeudi 26 avril 2012 15:36


    Le moelleux au chocolat : un grand classique néanmoins fait avec dix doigts palmés et beaucoup d’amour (1)


    Sorte de cheesecake aux speculoos néanmoins fait avec du mascarpone et de la praline (2)

    ***

    (1) 3,5€ pièce. Avec une petite brune sur lie de chez Saint-Rieul… Le goûter des champions !
    (2) 3,5€ pièce. Avec une petite rouge de chez Fleurac… Le régime belgo-auvergnat qui vaut son pesant de saveurs.

    Bon, sinon je coupe le fromage de brebis super fin aussi et c’est pas dégueu.

    J’dis ça, j’dis rien hein.

Super Agenda